samedi 10 février 2018

Des relations entre Païens et Néo Païens




Bonjour à tous et toutes

N'adorons pas de cendre et
 ranimons la flamme!

Au fruit des dernières semaines, les discussions et débats entre païens sur certaines questions de fond avaient reprit leur cours (du moins dans ma nébuleuse sociale sur Facebook). Faute est de constater que des clivages importants sur certaines questions persistent avec le temps et sont nourris sans cesse par les actualités en cet Âge de Fer. 

Avertissement : ce texte a été écrit à chaud en un temps-record.  ;)

Je n'évoquerai pas ici tout les aspects des débats en question puisqu'ils sont suffisamment décrit ailleurs. À ce chapitre, je préfère vous référer à ces excellents articles qui le font très bien : 


Mon grain de sel ici ne vise surtout pas à donner raison à ceux qui sont de tendance reconstructionnisme òu ethnique où traditionaliste où syncrétique universaliste où encore post-moderne...; je suis moi-même plutôt de préférence à la fois traditionaliste et universaliste; non, je souhaite simplement apporter quelques éléments pour clarifier la situation. D'ailleurs, sur le site web de Un Tiers Chemin, vous trouverez aussi un exemplaire éclaircissement des diverses positions existantes selon le Jarnsaxa scale. En fait, comme l'auteur l'avertit en conclusion, ça suffit des accusations radicales qu'opposes les  « universalistes » et « identitaires » ou chacun se traite volontiers de facho-raciste et de bisounours mondialiste... 

Ces enfantillages sont courant à un tel point qu'ils forment une vague d'intolérance mainstream (soit politiquement à la mode et au goût du jour) anti-intellectuelle et anti-scientifique du même type qui, à pour la droite américaine, a causé l'élection du président américain Donald Trump... Adopter les idées à la mode comme de nouvelles vérités révélées et de s'en faire le chien enragé est loin d'être un esprit païen et s'apparente à une nouvelle chasse aux sorcières. Au contraire, cet esprit païen d'héritage indo-européenne devrait plutôt tendre à engendrer des exemples de personnes capables et indépendantes qui persistent dans la recherche de la lumière élévatrice et de la vérité au-delà des chamailleries que nos industries des médias-spectacles ont l'habitude de nous inonder.  
    
File:Rainbow Gathering Bosnia 2007.JPG
Rainbow_Gathering_Bosnia_2007.

Je pense que nos voies spirituelles, que nos traditions, que nos religions et nos dieux et déesses méritent mieux que cela de notre part. Un effort substantiel supplémentaire reste à faire pour être digne d'eux et d'elles.   


Comme je le disais déjà dans un article antérieur, j'ai peur que nous ne soyons collectivement pas suffisamment mature pour profiter au maximum et pour de nobles objectifs d'élévation des consciences de la fenêtre historique de liberté que permet la trajectoire actuelle de nos sociétés depuis ces dernières décennies. L'Histoire nous enseigne que ces périodes ne sont pas éternelles et qu'un nouvel obscurantisme peut advenir. 


''Most of our biological ancestors once looked at the culture of the newly arrived Indo-Europeans and merged with it. They sacrificed their “identity” for the sake of something, they felt more complete. I am convinced that we too must not worship the “ethnic identity” as our central values, identity is and always will be, but we must strive for the truth. In this age of globalization, our goal should not consist in opposing globalization, but rather in its application, merging it with the civilization of our ancestors, and nepozvolenii its usurpation of such fallacies as consumerism, missionary Christianity, or the conquest of Islam. '' Bulletin Oaks, Issue 1, Summer 1999 – also known as “News WCER”, a preliminary version before the Congress in August 1999, originally entitled “News WCER”


Il était beaucoup trop facile pour le journal Le Monde d'utiliser les courants extrêmes en les opposants via la Représentation de Janus comme s'il ne pouvait exister que ces deux points de vue et rien d'autre :
Image associée
https://fr.wikipedia.org/wiki/Religion_abrahamique
''Les païens identitaires d’un côté ; les néopaïens tendance New Age de l’autre. Chacun de son côté estime être le « païen normal », les « autres » ne représentant qu’une infime minorité. L’illusion tient : les néopaïens de chaque bord ne se rencontrent pas. « Ils sont au courant de l’existence des uns et des autres. Les païens identitaires ont généralement un certain mépris vis-à-vis des wiccans et des païens tendance New Age », explique Stéphane François. '' - Le Monde26/03/2014
Identitaire où New Age? Nul Salut entre les deux. Toute pensée binaire est en effet facile à apprendre et a répéter...

Que reste t'il ici alors comme espace de débats saints, enrichissants, intellectuels faisant avancer la science et nos connaissances globales sur notre Histoire et sur nos traditions païennes? Soyons réalistes, ambitieux et ouverts. Nul aujourd'hui ne peut affirmer détenir une tradition païenne intacte depuis l'Antiquité hormis l'Hindouisme qui est la seule grande religion polythéiste à avoir résisté aux abrahamistes conquérants. De l'autre côté, nul ne peut donner du crédit aux courants New Age et Wiccan Éclectique (dans sa forme la plus post-moderne) qui se sont trop développés main dans la main avec une tendance mercantile alliée de l'industrie du bien-être et de nouveaux ''marchés'' spirituels à la recherche de consommateurs... 

_______________________________________________

La ligne droite a un fort symbolisme de mouvement continu, sans obstacle, de développement, d'avancer.  


Maintenant, du côté des bonnes nouvelles, par exemple, l’historien Stéphane François nous renseigne justement dans son livre ''Le néo-paganisme : une vision du monde ne plein essor''  que des efforts de convergences se sont fait dans les années 1990 pour fonder en 1997 l'Association of European Natural Religion qui deviendra plus tard le World Congress of Ethnic Religion (WCER). Les efforts de ce forum international pour donner une voie aux paganisme principalement d'héritage indo-européen , sans être parfait, est à saluer. Bien sur, plusieurs points de convergences entres païens sont révélés par ce forum : lutte pour la reconnaissance, lutte contre l'oppression, lutte pour la survivance culturelle, etc... Le forum affirmait entre autre : '' Nous croyons que le début d'une nouvelle ère de liberté individuelle et intellectuelle ainsi que d'échange global nous permet aujourd'hui d'entreprendre un retour à nos racines spirituelles pour réaffirmer notre héritage religieux. '' (SF, Le néo-paganisme : une vision du monde ne plein essor'' p. 94-95) Aujourd'hui, le nom à changé pour l'European Congress of Ethnic Religions.  

ecer


Il y a aussi les exemples semblables des efforts donnés par la Pagan Federation International et de la Church of all Worlds du côté anglophone.

Un Tiers Chemin mentionne dans son article que : 
Nos traditions païennes, parce qu’elles sont basées sur une pratique commune et pas sur une pensée commune, nous permettent de faire vivre ensemble nos coutumes sans partager les mêmes opinions politiques. Parce qu’il y a trop à faire pour perdre du temps en chamailleries : bâtir à nouveau des sanctuaires, restaurer nos grandes fêtes sacrées avec leurs danses et leurs jeux, faire vivre les valeurs fondamentales que sont la protection de la Nature, les lois de l’hospitalité, et le respect de la parole donnée.
Ici, il est donc invoquer une alliance nécessaire, de nécessité, non pas pour étouffer des débats légitimes, mais bien par ce qu'il est futile de débattre quand la table est presque vide... Je pense que la question de la sincérité et de l'authenticité individuelle au devant de nos dieux et déesses ce doit d'être primordiale avant nos préférences politiques. Afin de surmonter les pièges inévitables stérilisants des divers débats dans nos sociétés, il faudra que tous et toutes permettent d'abord par eux-même les conditions afin que les expressions, quels soient intellectuelles où artistiques, puissent être libre d'exister. 

" Je tire plutôt une invitation à mettre des grains de sable dans les croyances, à y introduire du jeu (de la distanciation réflexive) et du je (de l’individualisation). Rompre non pas avec toute croyance, mais avec l’enfermement dans des absolus. S’émanciper de la logique où les individus collent aux croyances, afin d’élargir des espaces d’autonomie personnelle. Cela concerne certes les dogmatismes susceptibles d’être portés par des croyances religieuses, mais aussi les dogmatismes affectant des croyances antireligieuses comme des croyances politiques." Introduire du jeu et du je dans les croyances religieuses et politiques, Entretien réalisé par Régis Vlachos et paru dans Zibeline.

Bien entendu, certaines de ces expressions resteront toujours inacceptables et à combattre comme le racisme ou encore un universalisme conquérant. Remarquez au passage que la question identitaire n'est pas la seule et unique sur la table qui est source de débats... Nos diverses obédiences se doivent aussi, par exemple, de trouver l'équilibre entre une position mondialiste multiculturelle qui exalte l'exotisme et une position républicaine attachée à la souveraineté populaire qui défend ses principes universalistes. Bien entendu, nos obédiences ne seront pas toutes aussi aisément en accord sur le terrain de l'économie où de l'éducation. 


Vous savez, plus haut je disais que j'écrivais ce texte à chaud, et bien j’avoue volontiers : j'ai reçus moi-même des messages d'intolérances de gens peut recommandables. Et un ami de me rappeler cette citation poliment en me recommandant de quitter simplement le web : 
''Ne laisse pas de traces qui en divulguant, diminuent, localisent et faussent ainsi le véridique du divin '' - Manuscrit des paroles du druide sans nom et sans visage , Y. Monin   
La tentation est grande, mais je persiste à penser que chacun et chacune qui possède une once de sagesse se doit de s'exprimer librement. Ainsi je persisterai a rester dans le domaine ''public''. 

JAI SANATA DHARMA!

IOI SENOTAMA DEDMA!

JOIE À LA PLUS ANCIENNE LOI SACRÉE!

Pour moi, le druidisme est adogmatique et ne tombe pas dans les pièges des vérités révélées. Il ne recherche pas une expression du divin fixe, immobile, figée qui se devrait de rester identique à jamais. Voilà pourquoi la praxisme est extrêmement importante et si riche en expériences. Cette importance permet la pluralité des approches qui peuvent s'enrichir mutuellement dans un druidisme qui se suffit alors à lui-même.  La diversité du druidisme à lui seul appel à une bonne compréhension de nos parcours spirituels et nous encourage à la recherche, à l'analyse, au travail de réflexion nécessaire. 

Comme disait le barde : ''Soi gai, sain et sage, et le dieu sera avec toi et son ciel dans ton âme'' - repris par Ialon , no. 46

Si les mouvances païennes restent attachés au Pagus, à la terre, ça n'empêche en rien la reconnaissance des expériences enrichissantes de l'autre sans pour autant a avoir à se renier. 


Merci de m'avoir lu.
Cleio Louernos




Seduo in Nemesu, are talamuni, talamuni uo nemesu ac nertis papebo.
Paix dans le ciel, sur la terre, terre sous le ciel et force à tous.


Publier un commentaire

Bannière

Messages les plus consultés