samedi 6 octobre 2018

Technophilie prudente ou technophobie modérée


Un point de vu sur la technophilie prudente ou technophobie modérée.





Technophilie prudente ou technophobie modérée


En simplicité

;)

lundi 10 septembre 2018

Un Starter Kit ? Et pour le Druidisme ?


C'est comique : cette semaine j'ai vu passer une histoire du côté du Royaume Uni qui concernait un ''starter kit'' pour sorcière où sorcier... L'histoire ma fait rire jusqu'à ce que je me demande : et , sérieusement, pour le druidisme? Cela pose la question : par où commencer ? Dans cette vidéo , ''le gars s'essaye'' et vous fait une proposition .


Un Starter Kit ? Et pour le Druidisme ?


que la flamme ne s'éteigne jamais

par où commencer
Tu veux t'intéresser au druidisme? Par où commencer?





dimanche 2 septembre 2018

Un mot concernant Balor au Mauvais Oeil



BALOR AU MAUVAIS OEIL 



Un mot concernant Balor dit au Mauvais Oeil, Roi des Fomoires et probable ancien Dieu marin de la Mort et de la Destruction, voir de la Foudre de la Mythologie Irlandaise.

Cercle de Pierres de Stanstead

Fomoires 

lundi 27 août 2018

Lughnasad : un mot sur la déesse Eithne mère de Lugh


LUGHNASAD

OU
LUGUNAISATIS 

C'est-à-dire ''Assemblée de Lug'' c'est la fête du dieu souverain et de la ''royauté'' par excellence; celle où les richesses et l'abondance (Usufruits) sont redistribués. Cette fête a étés instaurée par Lugh en l'honneur de sa mère adoptive Talantio , la grande Déesse Terre.  

La plupart des gens familiers avec la mythologie irlandaise ont entendus certainement parlés de Lugh et de Talantio; en ces temps de Lugunaisatis je me suis intéressés au mythe d'une figure moins connue qui est la mère réelle de Lugh : Eithne où Étain qui est la fille de Balor et qui c'est liée à Cian le père de Lugh. 

J'espère que vous aimerez l’initiative. Bien à vous. 

Merci et bien à vous

P.S : Mes vidéos seront comme-ci : authentiques, le plus ''live'' possible et non ''professionnelles'' ; mon objectif n'est pas de concurrencer qui que ce soit pour ce qui est des effets spéciaux ... mais bien de vous partager et vous faire découvrir de mes intérêts et découvertes sur les sujets vastes touchant au Druidisme antique et tel qu'il a été réveillé dans les années 1700...



La déesse Eithne de la mythologie irlandaise


Bien sur, je prends toutes suggestions et idées constructives!
Vous pouvez bien entendu me faire des suggestions de questions où sujets
à m'intéresser pour de futures vidéos. 

Encore merci et bien à vous




mercredi 30 mai 2018

*** En vacance *** Je déménage ***



Bonjour à tous et toutes

Déjà depuis un moment je n'ai pu le temps de m'asseoir pour bloguer et pourtant se n'est pas les idées d'articles déjà entamés qui me manque! 

Surprise : je dois préparer mon déménagement car je vais bientôt déménager
dans la belle ville québécoise de Sherbrooke dés ce 1er juillet.

Je me suis même offert une nouvelle voiture d'occasion car en région il faut une auto pour profiter au maximum des grands espaces nature. 

Ma nouvelle kia 2004 que je me suis offert

La ville de Sherbrooke se trouve sur le territoire ancestrale des Abénaquis qui sont un peuple amérindien faisant partie de la famille linguistique et culturelle algonquienneJe me dois ainsi de saluer les communautés de Odanak, Wôlinak et de Waban-Aki. 



Sur le site de l'ONF : 
https://www.onf.ca/film/waban-aki_fr/

Territoire Abénaquis :
http://www.journaldemontreal.com/2017/12/08/de-la-nouvelle-angleterre-au-quebec


Image associée




lundi 12 mars 2018

Eau de Pâques et culte des eaux et des sources




Résultats de recherche d'images pour « eau de pâques »

Alors que nous sommes déjà au mois de mars, j'ai cru opportun d'écrire un petit mot sur le culte des sources et eaux et de faire le pont avec nous aujourd'hui avec des traditions comme la cueillette de l'eau de Pâques. 



Comme vous le savez, plusieurs traditions immémoriales se perpétuent toujours comme le fait d'aller récolter l'eau de Pâques avant les premières lueurs du jour aux temps de l'Équinoxe du printemps. On note au passage que c'est au Québec que cette tradition à le plus de survivance. Cette eau sacrée à, selon les traditions, toute une palette d'utilités et de propriétés plus où moins magiques, voir miraculeuses, étant associée à la résurrection du Christ. Ainsi, elle est tantôt investit de pouvoirs de protections, tantôt de pouvoirs de guérisons, tantôt de pouvoirs de fertilités, ... 

Par exemple, cette eau peut être aspergée sur la maison afin de garantir sa protection contre les élans de la météo et de la foudre où le feu; un morceau de vêtement aspergé de cette eau protège son porteur contre les mauvais esprits et les accidents; en se lavant directement dans l'eau de la rivière (au cas) à l'aube de Pâque, les femmes gagnent davantage en beauté et en fertilité et les hommes gagnent davantage en force et en santé. Ce rituel doit être renouvelé annuellement et n'est pas si catholique que ça du tout finalement...  

Eau de Pâques - Wikipédia
Pâques - Wikipédia 

Témoignage :
Pour Mme Gauthier, il s’agit davantage d’une tradition païenne que d’une pratique ancrée dans la religion catholique.«Au début de tout, ç’a commencé par des cérémonies païennes, alors il n’y avait rien à voir avec la religion catholique comme tel. Au cours du temps, les religions l’employaient beaucoup, et pas seulement la religion catholique. C’est le printemps qui arrive, c’est du renouveau. Ceux qui croyaient beaucoup à ça disaient que le soleil se levait en dansant», a-t-elle expliqué.
La tradition de l'eau de Pâques encore vivante, http://journalmetro.com/actualites/national/1118885/la-tradition-de-leau-de-paques-encore-vivante/

Nous prendrons bien note de cet article du Réseau de diffusion des archives du Québec sur l'Eau de Pâques : 
''Associée à la nature qui reprend vie au printemps, l'eau courante qui coule des ruisseaux à Pâques est une eau nouvelle et fraîche; on lui attribue un pouvoir magique de guérison et de protection. Quoi qu'il en soit, la tradition de cueillir de l'eau le matin de Pâques est un trait qui relève davantage de la pratique populaire. 

Pour que cette eau soit efficace, il faut cependant réunir certaines conditions. D'abord, l'eau doit couler à l'année longue et ne doit pas être stagnante. L'eau d'un ruisseau, d'une rivière ou d'une source peut convenir. Il faut la cueillir dès l'aube avant le lever du soleil le dimanche de Pâques. Selon les endroits, la façon de puiser l'eau comporte tout un rituel. Certains la ramassent en silence depuis le lever, d'autres en priant, mais la plupart s'entendent pour qu'elle soit recueillie à contre courant, c'est-à-dire dans le sens inverse d'où elle coule sous peine qu'elle ne se conserve pas.'' 




Les propriétés magiques et sacrées des eaux de sources, voir aussi des sources thermales (traditions gallo-romaines) sont connues depuis longtemps. Bien sur, il y à le moment de l'année aussi (mars-avril) qui est directement associé à l'Équinoxe du Printemps. Comment les anciens peuples auraient pu ignorer ce moment important du cycle annuel en effet? Suite à la grande célébration de lustration et de renouveau qu'est Ambiuolcaia (Imbolc | Oimelc) on peut comprendre les attributs d'Elaris Alba à l'Équinoxe : renaissance, les journées gagnent en claireté, équilibre du feu et de l'eau, une fête de maturité ,  ... 

voir aussi :  Les différentes traditions de Pâques
http://www.canalvie.com/paques/les-differentes-traditions-de-paques-1.1261031


Par exemple, remarquez que dans l'Europe de l'est cette baignade dans la rivière l'aube de Pâques est plus sociale car il s'agit plutôt d'un arrosage...  En effet, en Pologne et en Hongrie par exemple, il est de tradition d'arroser symboliquement d'eau où de parfum (certains utilisent encore un sceau d'eau entier) les femmes, ce qui leur donne bénédiction, purification, fertilité... Celles-ci en échange donne aux hommes des œufs peints. D'ailleurs, l’œuf est un fort symbole ancien de fertilité, de vie et de renouveau...  N'est-ce pas d'un œuf cosmique d'or dont l'Univers est lui-même issu d'après le Rig Véda
Résultats de recherche d'images pour « Védas et oeuf cosmique »



En espérant que ça vous donne envie de vous lever tôt en ces temps de l'Équinoxe du Printemps...











Et le monde antique maintenant ?
Des ressources en rafale :  

Il existe vraiment beaucoup d'études très pertinentes sur le culte des eaux et des sources dans l'Antiquité. Les plus connus sont les cultes des sources thermales par les romains et les cultes des rivières et fleuves qui sont déifiées dans le monde celtique antique. Nous n'avons qu'à penser à l'exemple de la grande déesse-mère universelle Danu qui donna entres autre son nom à l'irlandais Clan de la Déesse Dana (Tuatha Dé Danann) : '' ... déesse pan-celtique. La racine du théonyme est très présente dans la topographie européenne, notamment des fleuves tels le Danube (en latin Danavius), le Dniestr, le Dniepr, etc. cela indique que cette déesse était vénérée dans l’ensemble du monde celtique et probablement par tous les Indo-européens. Il existe dans la mythologie brâhmanique une divinité nommée Danu qui a engendré une race de géants, les Danavas.'' 


Comme source intéressante, je vous conseil le livre de 
M. Claudius Vaillat : 


Le culte des sources dans la Gaule antiqueImage de couverture

Le livre de M. Vaillat est une étude exemplaire aux nombreux détails archéologiques, historiques, linguistiques, etc... qui nous éclaircit d'autant mieux le sujet.   


''Salut, source d'origine mystérieuse, sacrée, nourricière, éternelle, transparente, verte, profonde, chantante, limpide, ombreuse. 
Salut, génie de la ville, breuvage curatif, Divona en langue celte, source d'ordre divin.''  
Ausone (Decimus Magnus Ausonius)

On retrouve d'ailleurs une mine de témoignages des contemporains des gaulois sur Arbre Celtique : 
''1Le culte de l'eau et des sources par Ausone
2Le culte de l'eau et des sources par Césaire d'Arles 
3Le culte de l'eau et des sources par Egilbert 
4Le culte de l'eau et des sources par Gildas le Sage 
5Le culte de l'eau et des sources par Magnobodus 
6Le culte de l'eau et des sources par Martial 
7Le culte de l'eau et des sources par Reginon de Prüm 
8Le culte de l'eau et des sources par Suétone 
9Le culte de l'eau et des sources dans la Vie de Saint-Domitien de Bugey (1) 
10Le culte de l'eau et des sources dans la Vie de Saint-Domitien de Bugey (2 
11Le culte de l'eau et des sources dans la Vie et Passion de Saint-Mono 
12Le culte de l'eau et des sources dans le Concile d'Arles 
13Le culte de l'eau et des sources dans le Concile de Tours II 
14Le culte de l'eau et des sources dans le Panégyrique de Constantin 
15Le culte de l'eau et des sources dans le Synode diocésain d'Auxerre. ''



Les eaux, Sequena, les Lares, le zodiaque…

https://blogostelle.blog/2018/02/01/culte-source-gaule-romaine/


Le culte des sources rurales en Bourbonnais - Chapitre II
http://www.persee.fr/doc/racf_0220-6617_1983_num_22_2_2373



En source extraordinaire : 


Une étude de l'évolution à partir de l'époque indo-européenne de l'évolution des grandes divinités celtiques continentales à travers les arts et les monuments historiques de l'Antiquité.  

Mythes et Dieux de la Gaule, de Jean-Jacques Hatt








Cleio Louernos 


vendredi 23 février 2018

Paganisme, traditionalisme et savoir être inclusif


« Tradition » vient du latin tradere signifiant « transmettre »

Senicommenio, m. n. tradition 
- celtique ancien



Dans nos sociétés modernes et dégénérées, retrouver nos traditions ancestrales pour s'y ré-enraciner semble un processus un peu fou, c'est-à-dire hors normes ou hors de la masse. Pour la plupart d'entre nous qui avons ''une vie à faire'' en ce système totalisant, prendre le temps de s'intéresser aux choses essentielles intemporelles qui perdure face à ses promesses illusoires et éphémères est difficile. Ceux et celles qui souhaitent s'en libérer et aller au-delà se confrontent immanquablement aux mécanismes enchaînant de ce système et à l'incompréhension généralisée de ses enchaînés atomisés (c'est à dire : désunis, qui ne font plus communauté). C'est dans un tel contexte que je pense qu'il faut rester ouvert et disposé à s'entraider alors que le travail pour récupérer nos traditions reste toujours immense. En effet, les traditions occidentales sont occultées par des siècles de matérialisme triomphant ainsi que par l'épais brouillard moderniste et postmoderne d'aujourd'hui...     


Pour définir tradition et traditionalisme, il faut d'abord comprendre qu'elle ne se résume surtout pas au domaine de la culture et du folklore! La tradition est toujours fondamentalement totalisante (c'est-à-dire qu'elle touche tout les aspects de la vie humaine, spirituel et métaphysique). Sans entrer dans cette discussion, je vous réfère à l'excellent texte de l'auteur breton et chanteur Thierry Jolif : ''Sur la Tradition : Introduction à la tradition celtique'', d'où voici la définition qu'il nous propose de la Tradition : 



« L’ensemble d’une pensée métaphysique, corps de doctrine (dont la compréhension ouvre la voie à la réalisation intellectuelle, à une vie spirituelle riche et à l’initiation). » Sur la Tradition : Introduction à la tradition celtique, Thierry Jolif , http://www.religioperennis.org/documents/Jolif/introductioncelt.pdf


Être permissif et inclusif. 

Sur l'épineuse question de la définition que nous donnons même à nos communautés païennes et, au final, de la transmission de nos traditions, il faut surtout rester ouvert, permissif et inclusif. En cet ère de l'Âge du Fer, je pense que le communautarisme fermé n'est pas une solution et ne peut que restreindre les possibles de nos communautés.  

Sur la question de la participation de chacun et de chacune à nos communautés, je réponds que je ne suis pas un ''conditionaliste'' : je ne pose pas de condition par moi-même à la participation où non d'une autre personne; c'est à dire que je fais pleinement et inconditionnellement confiance en l’intelligence lumineuse de nos dieux et déesses pour bénir tous et toutes qui leurs sont digne.  


Voilà dans quel sens je suis à la fois permissif et inclusif (voir universaliste dans le sens d'une idée à vocation universelle.) : peut importe qui souhaite en son âme et conscience rendre honneur au même parcours spirituel et religieux que moi, je vais l'accepter. Il n'y aurait pas de plus grande faute pour cette personne d'être filou, masqué, d'être en réalité tout le contraire au devant du principe divin, soit : hypocrite, menteur,... Je fais pleinement confiance en mes dieux et déesses pour se défendre eux et elles-même sans être touché par la pensée hypocrite de qui que ce soi de mal intentionné.


Cette position se reconnaît bien dans le Jarnsaxa scale entre le degré 2 et 3 tel que présenté et traduit sur Un Tiers Chemin
''2. Toute personne qui veut pratiquer ma tradition religieuse peut le faire, indépendamment de son héritage génétique ou culturel. Les individus ont la liberté de choisir de suivre n’importe quelle religion, et je vais défendre ce droit pour le faire respecter. Tout le monde est le bienvenu dans mon groupe de pratique, et je suis prêt à participer à des rites aux côtés de n’importe quelle personne qui veut honorer mes Divinités.


3. Comme les liens avec les Divinités sont souvent liés à nos ancêtres (culturels ou génétiques), il est plus difficile pour ceux d’une origine différente de pratiquer ma tradition religieuse, mais ce n’est pas impossible. J’accepte que les Dieux et les Déesses puissent appeler qui ils veulent, et je suis prêt à participer à des rites aux côtés de n’importe quelle personne qui veut honorer mes Divinités.''

Remarquez que, dans un certain sens, j'aurais pu parler d'Inclusivisme; Sauf que la notion est déjà associée au christianisme. C'est à dire qu'avec la pratique des valeurs spirituelles les plus hautes, de devrions-nous pas tous et toutes finir sur un même chemin spirituel d'élévation? Et si ce sentier existait déjà depuis longtemps? Il y a dans la question d'une tradition primordiale de l'humanité quelque chose d'à la fois passionnant et d'effrayant... Cette idée, en effet, rendrait totale à l'humanité entière une métaphysique mythique immémoriale et, surtout, incontournable et universelle. Le père de cette idée de tradition primordiale est René Guénon dont les mots sont repris ici par l'historien Stéphane François : 
''Cependant, le mot « Tradition » au sens ésotérique et moderne du terme est apparu sous la plume de René Guénon qui affirma l’existence d’une « Tradition primordiale », dont tous les courants ésotériques, franc-maçonnerie comprise, et traditions religieuses en général ne seraient que des formes dégradées plus ou moins reconnaissables. Cette distinction apparaît dans son œuvre vers 1920. Selon lui, « la tradition primordiale est la source première et le fonds commun de toutes les formes traditionnelles particulières, et qui procèdent par adaptation aux conditions spéciales de tel peuple ou telle époque […]». '' - https://tempspresents.com/2009/07/22/stephane-francois-usage-esoterisme-et-nouvelle-droite/

Cette idée à le mérite aussi dans un certain sens de couper l'herbe sous le pied aux violents et aux missionnaires abrahamiques; en effet, ne pourrions-nous pas répondre que ce qu'ils peuvent percevoir de mauvais où comme sorcellerie chez les païens est en réalité une mystique naturelle populaire ayant la même source religieuse que tout autres traditions? Du point de vu païen, il est naturelle que la manifestation humaine de cette source soit multiple avec le temps, comme un fleuve qui provient de multiples rivières provenant d'un même bassin versant. 

Ceci dit, je ne suis pas certain d'adhérer moi-même à cette théorie qui, trop souvent, est reprise à tort par les tenants du néo-chamanisme NewAge (et même par certains tenants de la Wicca ) ... 
Au final, je crois beaucoup plus solide l'idée d'une tradition primordiale du monde dit indo-européen auxquels ses civilisations héritières peuvent se référer.   
" Les dieux ne sont pas morts : seule est morte notre perception des dieux. Ils ne sont pas partis : nous avons cessé de les voir [...] Mais ils continuent d’être là et de vivre comme ils ont toujours vécu, dans la même perfection et la même sérénité".
poète portugais Fernando Pessoa

Pour l'idéologie païenne antique, l'oubli est pire que la mort. Par conséquent, constatons que les fiers noms de nos divinités n'ont jamais été totalement effacés des mémoires collectives et ce peu importe lequel de leurs noms fût utilisés. Que nous rendions honneurs aux divinités irlandaises ou hindouistes, il s'agit toujours des mêmes puissances de l'Univers auxquels nous faisons références. Ces ''Puissances'' existent en soi; mais pour qu'elles puissent se manifester à nous et prendre forme en ce monde, elles doivent être nommée par l'entendement humain; c'est le Verbe vivant transmit par le souffle en ce monde qui inspire nos esprits à se connecter à ces Puissances. C'est ainsi que les dieux et déesses vivent en notre monde humain encore aujourd'hui.     

Une des grandes différences, dit-on, entre le paganisme et l'abrahamisme est la tolérance : mes dieux et déesses ne sont pas jaloux-ses et permettent les offrandes aux autres divinités. 

Cette distinction est importante puisque faisant parti du débat dont nous parlions plus haut, par exemple : nous pouvons parfaitement reconnaître des druidisant-Es de partout dans sur le globe rendant honneur aux pratiques de nos obédiences spirituelles sans toutefois qu'ils-elles partagent les mêmes racines ancestrales. 

Ceci dit, pour finir, je vous conseille la lecture instructive de cet article qui traite très bien des différences entre orthopraxie et orthodoxie et de leur grande importance mutuelle :  



Comment la « bonne pratique » nous permet d’éviter la « bonne croyance », Un Tiers Chemin, Publié le  par chatporon



Un texte auquel j'adhère totalement. 

Merci à vous pour votre lecture. 

Cleio Louernos


_______________



RESSOURCE D' HISTOIRE : 

Paganisme traditionnel et néo-druidisme québécois

L’aventure du néo-druidisme québécois


Symbole druidique


''Je suis fils de Poésie, Poésie fille de Réflexion, Réflexion, fille de Méditation, Méditation, fille deScience, Science, fille de Recherche, Recherche, fille de Grande Science, Grande Science, fille deGrande Intelligence, Grande Intelligence, fille de Compréhension, Compréhension, fille de Sagesse,Sagesse, fille des Trois dieux de Dana. ''
« Le Dialogue des deux Sages ».


Bannière

Messages les plus consultés